Cantine du Collège Descartes, quel devenir ? Suite...

samedi 7 mars 2009
par  Sylvie Arandel
popularité : 11%

Suite de l’article du 19 décembre 2008

18 décembre 2008 : Conseil d’Administration au Collège Descartes, l’avenant imposé par le Conseil Général est rejeté

Sur proposition des élus FCPE, le projet de modification de la convention Département/Collège est rejeté. Cet avenant à la Convention était en effet destiné à déposséder les élus de leur droit de regard sur la gestion de la cantine.

Le 22 janvier 2009 : rencontre de la FCPE avec les représentants du Conseil Général et de la Mairie

Mme Devedjian a proposé une rencontre aux élus FCPE.

Le 22 janvier 2009, Marianne Haberstrau, Karim Chekroun, élus au CA du Collège Descartes et Jean-Marie David, Président du CDPE 92 (Conseil Départemental des Parents d’Elèves), ont rencontré Mme Devedjian et M. Le Bourhis, Adjoint aux affaires scolaires.

Mme Devedjian a, en préliminaire, annoncé aux représentants de la FCPE qu’en dépit du vote négatif du CA, il ne pouvait pas être question que le Conseil Général change son projet d’avenant. En effet, l’objectif du Conseil Général est aujourd’hui que tous les collèges soient régis par le même Convention de gestion. Elle souhaitait en revanche, selon ses propos, "proposer au Conseil Général l’ajout d’un amendement à l’avenant de la Convention Département/Collège sur la restauration, afin de rassurer le Conseil d’Administration, et notamment les associations de parents, sur leur rôle à venir. »

Cet ajout devrait se faire sous la forme d’une lettre explicative.

Lors de cette réunion, les représentants de la FCPE ont rappelé que leur refus visait la volonté du Conseil Général de déposséder les élus de la Communauté Educative de leur pouvoir de décision concernant la gestion de la restauration scolaire, et non le futur projet de restauration.

En effet, ils sont conscients des problèmes d’accès posés par la localisation du réfectoire actuel dans les locaux du Lycée, et du plus que pourra apporter la construction d’un réfectoire réservé aux Collégiens. Cependant, ils refusent que la Communauté Educative soit coupée des informations et écartée des décisions.

Ils demandent à être pleinement informés, consultés et associés à l’élaboration du futur projet.

Cette perte du pouvoir de contrôle des élus parait d’autant plus inquiétante au vu du retour d’expérience. En effet, si le projet de cantine est le même que celui du Collège François Furet à Antony, il résout, certes, le problème primordial de la sécurité du trajet d’accès, mais pose cependant d’autres difficultés.

Trois problèmes importants posés par le projet de nouvelle cantine

- Il n’existe actuellement que deux commissions des menus pour tout le département.

Ceci ne parait pas satisfaisant pour une réelle concertation entre le prestataire et les usagers. La FCPE souhaite donc une commission de restauration locale, par exemple une pour les quatre collèges de la ville, pouvant débattre des éventuels soucis locaux et permettant un réel échange d’information.

- Le contrat actuel ne prévoit que 4 composantes au menu.

L’expérience montre que, sur un laps de temps de un mois, plus de la moitié des menus ne comporte pas d’entrée, mais juste un plat principal, un fromage et dessert. Les choix offerts le sont entre des produits très proches sur un plan gustatif (Camembert ou Brie par exemple). Dans ces conditions, un collégien faisant l’impasse sur une composante risque donc d’avoir encore faim à la fin du repas. Les élus FCPE ont donc demandé l’élaboration d’un nouveau contrat prévoyant soit 5 composantes, soit au moins une entrée, un plat, et un choix varié entre un fromage et/ou un dessert.

- Le Conseil Général souhaite augmenter les tarifs d’au moins 4% par an.

La FCPE demande la mise en place d’une réelle politique tarifaire basée sur le quotient familial.

Or à ce jour, le Conseil Général ne prévoit pas la mise en place de ce mode de calcul, qui permet aux familles de payer selon leurs revenus. Une petite partie des familles seulement reçoit une aide.

Par exemple, pour le Collège Descartes, l’aide ne touche environ qu’un quart des familles.

En comparaison, pour les cantines des écoles élémentaires, plus de la moitié des familles ne paie pas le montant plafonné.

Conclusion de cet entretien

Lors de notre première réunion avec Mme Devedjian, nous avons donc transmis nos demandes, Mme Devedjian s’engageant à les transmettre au Conseil Général.

Réponse du Conseil Général

Le 10 février 2009, Mme Devedjian a proposé de rencontrer de nouveau la FCPE, ainsi que les autres associations de parents d’élèves.

Lors de cette réunion, étaient également présents plusieurs représentants administratifs du Conseil Général et M. Dova.

Les élus ont également reçu une réponse écrite du Conseil Général, sous la forme d’une lettre de Mme Balkany.

Lors de cette rencontre, et par le biais de cette lettre, les réponses suivantes aux trois demandes de la FCPE ont été faites :

- Commission de restauration locale :

Mme Balkany accepte que Mme la Principale du Collège oeuvre à sa mise en place. Elle précise toutefois que cette instance n’aura aucun pouvoir, la commission départementale étant « seule habilitée à décider chaque trimestre du choix des menus, identiques dans tous les collèges concernés ». Aucune articulation entre la commission locale et la commission départementale n’est instituée...

Dans ces conditions, l’influence de cette commission locale risque d’être très limitée.

- Modification des menus prévus au futur contrat de restauration :

Le Conseil Général refuse de revenir sur le principe du menu à 4 composantes, même si les représentants du Conseil Général reconnaissent qu’il peut poser des problèmes de satiété.

En effet, le Conseil Général souhaite voir généraliser dans l’ensemble des collèges un contrat similaire à celui qui est en vigueur depuis un an au Collège François Furet.

- Politique financière :

Le Conseil Général maintient sa politique d’aide financière, mais ne souhaite pas appliquer une réelle politique tarifaire adaptée au quotient familial.

A l’heure actuelle, le Conseil Général ne joue pas encore assez le jeu de la concertation avec les associations de parents

Les parents élus de la FCPE constatent que le Conseil Général n’a retenu aucune de leurs propositions.

Ils regrettent que la volonté d’ouverture vers les associations de parents, manifestée par les représentants du Conseil Général, n’ait pas encore pu aboutir à un réel accord dans l’intérêt des familles.

Message de vos élus FCPE

Nous restons mobilisés et gardons pour objectif de faire bouger les choses !

Parents, en tant que vos représentants, nous continuerons à rester vigilants et à oeuvrer

- pour que tous les collégiens mangent en toute sécurité,

- à leur faim,

- dans de bonnes conditions

- un repas de qualité.

Les élus FCPE au Collège Descartes


Brèves

25 octobre 2011 - Nouvelle brève

La prochaine réunion FCPE pour le collège Descartes aura lieu dans la salle du conseil le (...)