Enseignement du russe Langue vivante 2 au collège Descartes : maintien pour la rentrée scolaire 2008 - 2009

jeudi 4 octobre 2007
par  Sylvie Arandel
popularité : 1%

Au premier trimestre de l’année scolaire 2007-2008, nous avons appris que des menaces très concrètes pesaient sur l’enseignement du russe en langue vivante 2 au Collège Descartes.

La mobilisation immédiate des parents et de l’équipe pédagogique a fait la démonstration de l’attachement de toute la communauté éducative à la diversité linguistique offerte à nos enfants.

Cette démonstration d’intérêt a été une force de conviction face à l’Inspection, et a abouti au maintien intégral de l’offre linguistique en langue vivante 2 au collège Descartes pour l’année 2008 - 2009.

La FCPE remercie tous les parents qui ont participé à cette action de soutien.

Sachons rester vigilants pour les années à venir.

Vous trouverez ci-dessous, pour mémoire, le message qui avait été adressé aux parents par la professeure de Russe du Collège et du Lycée Descartes au mois d’octobre 2007.

« Lettre aux Fédérations de parents d’élèves des collèges d’Antony

SITUATION DE L’ENSEIGNEMENT DU RUSSE

L’enseignement du russe au collège Descartes est menacé. Les effectifs en 4ème sont passés d’une dizaine d’élèves (et même 23 à la rentrée 2005) à 5 élèves en 2006 et 2007, dans ces conditions la fermeture de cette classe est à craindre pour la rentrée 2008.

La diversité des langues étrangères étudiées au collège et au lycée Descartes faisait la richesse de ces établissements. Après la disparition du portugais LV1 et LV3, de l’espagnol LV3 et de l’arabe LV3, de l’allemand LV1 bientôt en 6ème, c’est maintenant le russe qui est menacé.

POURQUOI APPRENDRE LE RUSSE ?

Le russe est la langue d’un grand pays qui joue un rôle important dans le monde. Avec ses 147 millions d’habitants la Russie représente un marché considérable pour les entreprises françaises. La coopération technique et scientifique entre la France et la Russie est active (CNES , Alcatel, Matra, etc). Le russe est d’ailleurs la seconde langue scientifique.

La culture russe est d’une immense richesse (littérature, poésie, théâtre, musique, danse, cinéma etc.). L’apprentissage du russe n’est pas seulement l’apprentissage de la langue parlée et écrite, mais la découverte de la culture russe, la réflexion sur une histoire et une actualité complexes qui favorisent l’ouverture d’esprit des élèves.

Langue indo-eupéenne, le russe présente des racines et des structures communes avec le français, l’allemand ou l’anglais. Comme toutes les langues vivantes, il se développe au rythme des échanges et fait de nombreux emprunts aux autres langues. Langue à déclinaisons, comme le latin ou l’allemand, il développe logique et rigueur dans l’expression. L’alphabet russe, ou cyrillique, combine des lettres d’origine latine ou grecque et des caractères typiquement slaves. Il s’apprend en quelques cours.

Les élèves du lycée et du collège qui étudient le russe ont l’occasion d’aller en Russie dans le cadre d’échanges réguliers avec le lycée 1535 de Moscou. En février 2008 un groupe d’élèves de 2de et de 1ère du lycée se rendra à Moscou dans le cadre de ces échanges. En 2006, le lycée 1535 étant en rénovation, nous avons fait un échange avec une école de Saint-Pétersbourg.

Le russe peut être un plus après le bac (en particulier pour les concours d’entrée dans les grandes écoles). Le russe est étudié à Paris 4, Paris 8, à l’Inalco, dans les CPGE. L’université Paris 10 propose un enseignement simultané du russe et du droit. Il existe des BTS Commerce et russe, Tourisme et russe.

A L’ATTENTION DES PARENTS INQUIETS

Certains parents craignent de ne pas pouvoir aider leurs enfants si ceux-ci choisissent d’étudier le russe. Or l’important n’est pas que les enfants puissent être aidés, mais qu’ils soient réellement motivés, parce que l’apprentissage d’une langue étrangère quelle qu’elle soit demande un travail régulier et que l’on travaille mieux si l’on est motivé. Si la connaissance de l’anglais est désormais indispensable, mondialisation oblige, la deuxième langue peut être choisie par les élèves en fonction de leurs goûts (attrait pour la musicalité d’une langue, pour une culture) et de leurs projets. Les élèves de russe du lycée Descartes sont ceux qui ont obtenu les meilleurs résultats (pour ce qui concerne les langues) au baccalauréat 2007. Parmi eux une élève était russophone, les autres n’ont jamais eu personne pour les aider.

DECOUVRIR LA LANGUE RUSSE ET LA RUSSIE

On trouve facilement des films russes en dvd (par exemple le « Barbier de Sibérie » de Nikita Mikhalkov, fresque historique et histoire sentimentale). Je conseillerais aussi le beau film du cinéaste japonais Kurosawa « Dersou Ouzala », tourné dans la taïga sibérienne (en russe). Des lectures aussi : « La dame de Pique » de Pouchkine, « les « Histoires pour rire et sourire » de Tchékhov ou les « Contes et histoires vraies de Russie » de Tolstoï. « La lettre signée du tsar » d’Evelyne Brisou-Pellen est un roman dont l’action se situe en Russie à la fin du XVIème siècle. Les chants populaires russes sont très beaux, soit vifs et entraînants, soit très nostalgiques. Les enfants peuvent aussi découvrir les groupes russes dont les chansons sont diffusées en France ou sur Internet (Tatu, Diody, etc.)

QUE FAIRE ?

La décision de maintenir ou non le russe en 4ème sera prise dans le courant de l’année scolaire, bien avant que les élèves ne rendent leur fiche de vœux. Les prévisions d’effectifs seront faites au mois de novembre. Il faudrait donc que les parents dont les enfants souhaitent étudier le russe se manifestent rapidement.

Catherine Nadin Professeur de russe au lycée et au collège Descartes »


Brèves

25 octobre 2011 - Nouvelle brève

La prochaine réunion FCPE pour le collège Descartes aura lieu dans la salle du conseil le (...)