Suppression d’un poste de CPE - Entrevue avec l’Inspecteur

dimanche 20 avril 2008
par  Sylvie Arandel
popularité : 3%

Une délégation des représentants de parents d’élèves et des enseignants du Collège Descartes a été reçue à l’Inspection le 14 avril. Au cours de cet entretien, les représentants de l’Inspecteur d’Académie, bien qu’à l’écoute de nos arguments, nous ont confirmé la suppression du poste.

Vous trouverez ci-dessous la lettre rédigée par les associations de parents et les professeurs en réponse à cette entrevue.

Antony, le 18 Avril 2008


- M.l’ Inspecteur d’Académie Adjoint
- M. le Proviseur de la Vie Scolaire

Copies :
- M. l’Inspecteur d’Académie des Hauts de Seine
- M. le Recteur de l’Académie de Versailles
- Mme la Principale du Collège Descartes
- Mme la Principale adjointe du Collège Descartes
- M. Devedjian, Président du Conseil Général des Hauts de Seine
- M. Dova, Vice-Président du Conseil Général des Hauts de Seine
- M. Senant, Maire d’Antony

Objet : Décision administrative de suppression d’un poste de CPE au Collège Descartes d’Antony

Messieurs,

Suite à notre demande vous nous avez accordé un entretien le 14 avril 2008. Notre délégation, composée de représentants des associations de parents d’élèves et de représentants des professeurs, vous a exposé les raisons de notre opposition déterminée à cette suppression programmée d’un poste de CPE pour la rentrée 2009.

Notre établissement comporte près de 800 élèves dont 650 demi-pensionnaires. Son organisation géographique est dispersée sur plus de 2,5 ha avec 2 bâtiments de 3 étages et un périlleux souterrain pour l’accès à la cantine. Le collège Descartes est un lieu de forte mixité sociale avec de grandes disparités socioculturelles. Ces spécificités font que l’encadrement d’adultes éducateurs est fondamental pour assurer la tranquillité des enfants.

Avant l’arrivée d’un second CPE en 2002, la situation du collège était dramatique : dégradations, violences aux personnes, intrusions. Aujourd’hui l’établissement a retrouvé un climat plus serein et plus favorable à la réussite et à la sécurité de nos enfants, et ce grâce au travail quotidien des deux CPE. Leur action permet d’anticiper et d’éviter les comportements à risque et/ou les situations de conflits. Néanmoins cet équilibre reste très fragile. Les nombreux incidents de ces derniers mois (incendies criminels, fortes tensions à caractère « confessionnel », désordres, vols, incivilités, et bousculades à la cantine...) démontrent quotidiennement que la baisse constante des heures de surveillance depuis 2001 (de 176h à 122h30) génère des risques significatifs de graves dérives. En conséquence, si la suppression d’un poste de CPE est confirmée, l’arrivée annoncée d’une nouvelle principale se fera dans des conditions très difficiles.

Aussi une grande majorité des familles (400 signatures vous ont été remises lors de notre entrevue), les 3 associations de parents d’élèves, et la quasi-totalité de l’équipe pédagogique vous demandent de reconsidérer votre décision de suppression d’un poste de CPE. Aujourd’hui malgré sa fragilité, le collège fonctionne plutôt correctement. Cet équilibre ne doit pas être remis en cause par une décision trop rapide.

Nous vous demandons solennellement le maintien du poste existant.

Nous avons bien noté lors de l’entretien que vous maintenez votre décision de supprimer un des 2 postes de CPE et que vous prenez l’engagement de suppléer cette suppression de poste par la dotation d’un Assistant d’éducation. Nous vous confirmons que cette décision prise dans l’opacité la plus totale et sans aucune concertation préalable n’est pas acceptable par la communauté éducative. Elle nous apparaît comme inadaptée à l’établissement et au contexte de changement de direction. En conséquence, nous vous informons que, par notre entrevue et par la présente, nous exerçons notre droit et notre devoir d’alerte.

Messieurs, nous vous demandons instamment d’examiner la possibilité de mettre en œuvre un moratoire d’une année sur cette décision. Ce temps de travail et de réflexion sera mis à profit pour étudier avec la nouvelle principale les solutions les plus adaptées au Collège Descartes.

Nous restons ouverts à toutes initiatives nous permettant de trouver ensemble une issue à cette crise.

Dans l’attente de propositions significatives, veuillez agréer, messieurs, l’expression de notre considération distinguée.

Au nom de la communauté éducative du Collège Descartes,

Les parents et les professeurs membres de la délégation


Brèves

25 octobre 2011 - Nouvelle brève

La prochaine réunion FCPE pour le collège Descartes aura lieu dans la salle du conseil le (...)