Assemblée générale du 25 mars 2008

mardi 29 avril 2008
popularité : 11%

Bilan moral

La Présidente fait le point sur le fonctionnement actuel du Foyer. En l’absence d’une personne affectée à la surveillance du foyer, celui-ci ne propose aucune permanence d’accueil depuis 2 ans. N’ayant pas trouvé de bénévole pour animer des ateliers, aucune activité particulière n’est proposée aux collégiens.

C’est pourquoi les cotisations de 2006/2007 ont été remboursées aux familles en mai 2007, et c’est un appel aux dons et non un appel aux cotisations qui a été lancé à la rentrée 2007/2008. N’ayant aucun projet particulier à mettre en œuvre, le foyer n’a pas demandé de subvention au Conseil Général des Hauts de Seine pour l’année 2007/2008.

Le foyer a organisé de mars à juin 2007 le concours logo. Avec 34 participants sur 778 élèves, le bilan est mitigé. Le logo gagnant qui a été choisi par les collégiens est difficilement exploitable. Les 10 finalistes ont été récompensés fin juin 2007.

Le foyer a financé l’achat des collations pour le cross d’octobre 2007, et a offert au collège un sapin de Noël et sa décoration en décembre 2007.

Les locaux du foyer sont utilisés de temps en temps pour accueillir quelques élèves qui ont une heure de permanence dans leur emploi du temps, sous l’encadrement d’un surveillant. Cette utilisation exceptionnelle des locaux tend à se raréfier.

Bilan financier

La Trésorière présente le bilan financier du foyer.

Pour l’année 2006/2007, 123 familles ont versé une cotisation et/ou un don au foyer pour un montant total de 904 euros, dont 576 euros par chèques et 328 euros en espèces.

Lors du remboursement de ces cotisations aux familles en mai 2007, tous les chèques de cotisations ont été renvoyés aux familles. Des permanences au foyer ont été organisées afin d’assurer le remboursement des cotisations en espèces aux familles désireuses de récupérer leur versement. Les cotisations en espèces qui n’ont pas été réclamées ont été gardées par le foyer au titre de dons, pour un montant de 215,00 euros.

Les recettes 2006/2007 du foyer se composent des dons versés par les familles et de la commission prise par le foyer sur le prix de vente des photos de classe en juin 2007 (total commissions = 315 € pour une vente de 210 photos, à raison de 1,50 € de commission par photo).

Les dépenses du foyer comprennent entre autres la prime d’assurance, le financement des collations du cross, l’organisation du concours logo, une participation financière dans l’achat des fournitures pour la manifestation MENU de juin 2007, et l’achat du sapin de Noël.

L’assurance contractée par le foyer couvre les locaux du foyer, le mobilier et le matériel qui s’y trouvent et qui appartiennent au foyer, et les élèves lors de toutes les activités proposées par le foyer. L’assureur couvre tous les élèves du collège, qu’ils soient adhérents ou non-adhérents. Il n’est pas possible d’assurer que les biens matériels du foyer, même si le foyer ne propose aucune activité.

Au 31/03/2008, le solde créditeur du compte s’élève à 6 930,15 €. Le bilan financier est adopté à l’unanimité.

Election du nouveau Bureau

Le Bureau de l’année dernière est réélu à l’unanimité.

Projets pour 2008 – 2009

Le problème majeur est l’absence d’embauche d’une personne pour assurer une permanence d’accueil au foyer. Les années précédentes, l’utilisation d’un CAE (Contrat d’Aide à l’Emploi) nous donnait la possibilité d’embaucher une personne dont le salaire était financé par l’Etat. Les restrictions budgétaires actuelles ne nous permettent plus de bénéficier d’un CAE. De plus, les conditions d’application d’un CAE sont très précises : il ne concerne que des personnes en démarche de réinsertion dans le monde du travail, dont le profil n’est pas toujours adapté au type de responsabilités induites par le poste (contact avec de jeunes adolescents).

Les ressources du foyer ne lui permettent pas de financer le salaire d’un employé. D’autre part, le recours à un bénévole n’est pas non plus la solution idéale. En effet, si un bénévole se propose pour animer un atelier, il faut de toute façon un autre adulte (enseignant ou parent) pour l’encadrer. Les élèves ne peuvent être confiés à n’importe qui.

Peut-être est-il possible pour le foyer de financer, pour assurer la prestation régulière d’un service particulier, un intervenant extérieur au collège, membre d’une association qui, elle, assurerait toutes les garanties de moralité ?

Le second problème est le créneau horaire à déterminer pour la tenue régulière d’un atelier. Ne faudrait-il pas envisager de le proposer à une classe qui a, par exemple, dans son emploi du temps, une heure de permanence prévue systématiquement tout au long de l’année. Dans ce cas, le but des activités du foyer qui est, entre autres, de renforcer l’esprit de coopération entre les élèves de tous les niveaux, n’est pas respecté.

Afin de convenir aux emplois du temps de toutes les classes, le créneau de 17 h à 18 h est évoqué. Il suscite des réticences : les emplois du temps sont déjà très chargés et certains sont sceptiques quant à l’envie pour les élèves de revenir au collège pour un atelier à cette heure-là. Il faudrait que le projet proposé soit vraiment motivant.

Les exemples de foyers dynamiques dans d’autres collèges se caractérisent toujours par la participation d’enseignants de l’établissement. Un réelle dynamique au foyer ne sera possible que si les enseignants s’impliquent dans les projets proposés. Mais, dans ce cas, une rémunération de l’enseignant est-elle possible de la part du foyer, et est-ce compatible avec le statut de l’enseignant ?

Incontestablement, il est nécessaire de trouver un projet fédérateur qui, idéalement, pourrait être reconduit sur plusieurs années. Quelques idées sont évoquées :

- les élèves pourraient participer à la décoration des murs des locaux du foyer, éventuellement avec l’aide des professeurs d’arts plastiques.

- création d’une journal ou d’un site internet, qui serait proposée à tous les niveaux, avec constitution d’une équipe de rédaction.

- tenue d’ateliers de secourisme : ce projet assez coûteux pourrait être financé par le foyer, moyennant une participation financière de la part des collégiens qui souhaiteraient y participer.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Assemblée générale du 25 mars 2008